Voyage à Taiwan

Je présente quelques photos d’un voyage à Taiwan que j’ai réalisé durant un petit mois. J’ai pus rencontrer un tas de gens très sympa soucieux de leurs ancêtre de leurs aînés et de la nature qui les entours. Je fut très surpris par le mélange entre la culture des rites ancestraux et l’abondance de la technologie environnante.

 

Le chinois mandarin (guoyu à Taiwan) est la langue officielle, même s’il n’est parlé par 20% de la population, des «continentaux» pour la plupart, c’est à dire des chinois nationalistes arrivés entre 1945 et 1949, qui détiennent effectivement le pouvoir sur l’île. Bien qu’étant capables de s’exprimer en guoyu, 66 % de la population utilisent le min nan (taiwanais), dialecte chinois de la province du Fujian.

J’ai commencer par beaucoup errer pour découvrir cette nouvelle ville. L’idéal pour se déplacer dans la ville c’est le métro, très moderne et très agréable il dessert beaucoup de station a travers Taipei, le taxi est très pratique pour les fin de soirées et les endroit un peu plus reculer dans la montagnes. Les locaux préfèrent le scooter ou la moto, qu’ils transforment pour réaliser plein de chose, transport en tout genre ou en petit restaurant mobile.

Durant mon séjour un de mes objectifs ma lâché je l’ai donc envoyer se faire réparer dans un petit magasin local.
J’ai pris une photos de ce petit magasin il devait être de 2m de large mais très profond ils travaillaient a 3 dans ce petit endroit très exigus avec une montagne de materiel partout du sol au plafond.

J’ ai découvert sous le pont d’une grande autoroute aérienne, un immense marché aux fleurs, suivie d’un immense marché de Jade et de pierre précieuses.

Beaucoup de religions sont pratiquées en Chine sans qu’il n’y ait jamais eu de conflit inter-religieux. Aussi les Taiwanais évoluent dans un mélange harmonieux de bouddhisme, de taoïsme et de confucianisme.

Pour ce qui est de la nourriture, c’est le paradis du végétarien. La cuisine locale s’apparente beaucoup à la cuisine chinoise avec des plats typique de Beijing et du Shandong, du Sichuan et du Hunan, de Shanghai ou de Canton et du Chaozhou. Toutefois, les Taiwanais ont su apporter à la cuisine chinoise une touche subtropicale en y ajoutant une bonne quantité de fruits de mer et un usage immodéré du sucre.

Pour la dernière partie de mon voyage je suis allé visiter le village des chats, Houtong, et la foret d’Alisha, une immense foret de cyprès rouges centenaires.

Et pour finir je suis passer par l’aéroport de pékin.

J’ai réalisé un petit carnet de voyages remplie de photos et d’anecdotes pour le commander rendez vous sur : blurb