Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Voyage à Tahiti

Arrivée à Faa.

Parti de Paris j’ai fais une brève escale à Los Angeles ou il ne faut pas oublier de faire sa demande d’ESTA avant de partir, puis je suis arriver après 22h d’avions.
Néanmoins ça ma permis d’éplucher l’ensemble de la vidéothèque.
A l’arrivée lors de l’ouverture des portes de l’avions on se fait surprendre par la chaleur et l’humidité. Un petit comité d’accueil local nous souhaite la bienvenu en chanson et en distribuant des colliers de fleurs.

Durant tout mon séjour j’ai résidé dans le quartier de Arue qui se trouve à 20min de Papeete, dans une maison au toit bleu. Juchée en hauteur la résidence offre une vue incroyable sur le lagon.
Le soir je me couche avec le bruit des vagues et des margouillat et le matin je me lève avec le soleil et le chant des coq qui se répond.
Dans tout les voyages que je fais, l’endroit ou je préfère aller en premier c’est au marché. Et je ne fus pas déçu par celui-ci, sont ambiance et la taille des fruits ainsi que leur gout est exceptionnelle.

Une petite virée en foret.

C’est en foret que j’ai pus voir des fougère arborescente gigantesque, des cascades superbe mais malheureusement pleine de moustique à la surface de l’eau. L’avantage de cette c’est qu’elle ne présente aucune espèce animal qui présente une menace mortel pour l’homme. Donc pas de soucis a se faire pour aller randonner en foret.
Les deux dernières photos montre une vue sur la ville de Papeete, son port et son lagon, depuis un belvédère avec un petit restaurant tres sympa.

Papeete

Le second lieu ou je préfère me rendre pour faire des photos c’est les ports. La ville de Papeete ressemble à La Rochelle avec un port interieur. On trouve en ville toute sorte de boutique avec un seul et unique boutique de matériel photos, mais un large choix de magasin de surf.
Les deux premiers clichés ont été fait dans une minuscule boutique qui vent des collier de coquillage. C’est colliers sont destinés au personnes qui quitte la Polynésie.
A l’arrivée des fleurs, au départ des coquillages.
L’architecture de style colonial et tres coloré se marie parfaitement au couleur exceptionnel des levers et couchers de soleil.
J’ai aussi eu la chance de pouvoir participer à une réunion d’achat de perle, me permettant de comprendre un peux mieux la valeur de culture de ce marché local.
Et pour relaxer une après midi je vous conseil la Tahiti Pearl Beach Resort qui à un tres bon rapport qualité prix.

Moorea.

Quelques jours plus tard, deux amies m’invitent à partie avec eux sur l’ile de Moorea pour aller plonger avec les raies et les requins de récifs. Nous sommes partie à bord d’une petite Peugeot 206 pour embarquer à bord du ferry qui va nous emmener sur l’ile voisine.
La bas nous avons fais quelques courses puis nous avons rejoint notre pension, la pension Motu Iti.
Un accueil chaleureux et une cuisine extra, malgré un couchage low-cost tres rudimentaire mais le cadre exceptionnel nous faisait tout oublier.
Le lendemain nous sommes aller nager avec les raie et les requins après avoir pris un petit bateau pour rejoindre une ile minuscule mais bien aménagée : le lagoonarium de Moorea. La sensation d’avoir un requin qui nous frôle sous l’eau fait tout de même un drôle d’effet, sachant avec pertinence qu’il n’y a aucun risque. Mais cela n’empêchera pas mon coeur de battre la poitrine et de me faire envahir par la peur.
Le troisième jour nous avons fait une petite randonné et une longue après midi au soleil, avant de reprendre le ferry et retourné sur l’ile de Tahiti.

Le lendemain nous sommes aller nager avec les raie et les requins après avoir pris un petit bateau pour rejoindre une ile minuscule mais bien aménagée : le lagoonarium de Moorea. La sensation d’avoir un requin qui nous frôle sous l’eau fait tout de même un drôle d’effet, sachant avec pertinence qu’il n’y a aucun risque. Mais cela n’empêchera pas mon coeur de battre la poitrine et de me faire envahir par la peur.
Le troisième jour nous avons fait une petite randonné et une longue après midi au soleil, avant de reprendre le ferry et retourné sur l’ile de Tahiti.

Mataiva

Au cours de la dernière semaine sur le territoire polynésien, j’ai décidé de partir sur une ile pendant cinq jours, j’ai choisi l’ile de Mataiva.
Mataiva est en faite un atoll qui vie du tourisme, de la vanille, et du coprah. Son sol est principalement composer de corail broyer, ce qui n’est pas toujours évidant pour les pieds. Ici j’étais le seul touriste à la pension et même sur l’ile entière, à cette période il y avait tres peu de touriste.
Malheureusement durant ce voyage mon appareil photo à reçu un bon paquet d’eau de mer et rapidement il à cesser de fonctionner mais j’ai pus continuer a faire des image grâce à mon Rolleiflex et mon F100. Deux appareil argentique tres robuste comportant peu d’electronique donc un peux plus résistant que mon numérique à l’eau.

Ce fut un des plus beau voyage que j’ai eu l’occasion de faire.