Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Montréal.

Je suis arriver à Montréal durant l’été 2014, mon point de chute fut pendant les 3 premiers jours une auberge de jeunesse en plein coeur du centre ville ancien ou plus exactement dans le vieux port à l’auberge Sait Paul.

Mon futur quartier : Mercier-Hochlaga-Maisonneuve

Durant trois jours j’ai épluché toutes les petites annonces de logement du site internet KIJIJI, pour finalement trouver une sous location très abordable dans le quartier de Hochlaga.
C’est en visitant différent appartements que j’ai pu me familiariser avec les transport en commun et les stations de métro.

Suite à une recherche intensive j’ai finalement trouver une location qui voulait bien me prendre immédiatement, néanmoins il restait quelques travaux à faire dans l’appartement un coup de peinture partout, poser les électroménagers, et un tuyau de douche malgré ça, j’ai pus emménager tout de suite. Lors de ma premier visite dans le quartier j’ai rapidement été interpeler par plusieurs filles qui voulait absolument m’aider pour trouver mon chemin. J’appris quelques temps après que les filles étaient en faite des prostituées.
Et d’ailleurs je sus bien plus tard que le quartier ou j’allais habiter était classé comme l’un des pire de Montréal avec le plus fort taux de criminalité à cause du gang des Hell’s Angels. Mais il est très peu probable de prendre une balles perdu parce qu’ils visent relativement bien.
La première image de la série ci-dessous était la vue de mon balcon avant. Coin Sainte Catherine/Villemarie.

L’été à Montréal, la vie est douce et chaleur plaisante de jour comme de nuit.
Le quartier d’Hochlaga est très agréable, il y règne un soutien et une entraide communautaire très engager. On y vit comme dans un petit village, ou l’on y rencontre souvent les mêmes personnes durant les fêtes de quartier ou les week-ends au café du coin.
Au dessus de chez moi se trouvait le parc olympique et à coté le jardin botanique avec un immense parc et des pistes cyclables ou je prenais beaucoup de plaisir à faire du skate et rester dans l’herbe jusqu’au couché de soleil.

Errance nocturne.

La nuit montréal est une ville très illuminée. Les néons des magasins et des épiceries sont souvent allumer toutes les nuits, ce qui me donne l’occasion de pouvoir aller faire des photos lors des mes insomnies.

Le centre ville.

Le centre ville de Montréal est toujours en effervescence avec un festival ou un événement d’un coté ou de l’autre de la ville. Il y a toujours quelque chose à faire, à voir ou quelqu’un à rencontrer.
J’adorais me balader en ville puis tomber sur un concert ou une représentation au coin d’une rue.
Comme la ville est relativement plate avec une colline en son centre : le Montroyal, j’ai donc vite investie dans un skate plutôt que dans des tickets de bus et métro.
Lors de mon arrivée j’ai été surprise par les stickers collés sur les voiture de police et les étranges pantalons treillis fluorescents que les représentants de la lois portaient. En fait ils étaient en grève depuis plusieurs mois et c’est le moyen de contestation qu’ils ont trouvés.

Autour de chez moi.

Réparation de matériel photo à Montréal.

Encore une fois j’ai eu des soucis de matériel, que j’ai fais réparer par un particulier tres proche de chez moi qui travail bien et vite à un prix plus qu’abordable.

Le marché Maisonneuve

Proche de chez moi j’ai la chance d’avoir le marché Maisonneuve qui nous propose des produit frais et de saison toutes l’année. Proche de ce marcher il y à un jardin communautaire ou des jardinier et jardinière bien sympathique ont partagé le butin de leur potager avec moi.